Se libérer et danser !

Danser c'est parler en silence, c'est dire plein de choses sans dire un mot !



La danse est un art qui transporte, qui donne des frissons, qui fait pleurer, qui donne le sourire. La danse c'est mettre son corps en mouvement pour exprimer le mouvement de ses pensées, de ses émotions, de ses peines, de ses joies.... La danse c'est mettre son corps en avant, s'entrainer, performer, se surpasser, se laisser guider par la musique puis ressentir. La technique en danse est importante, mais l'improvisation aussi et l'interprétation encore plus. L'interprétation permet de transmettre qui l'on est sans en prononcer un mot. Intéressons nous donc à ces deux notions.






L'improvisation : un outil de création


Le mot improvisation peut faire peur lorsqu’il est introduit dans un cours de danse. Dans la culture du hip-hop par exemple, l’improvisation fait partie intégrante de la pratique :  freestyle, battle, rap, etc. Les danseurs sont rapidement invités à explorer le mouvement, encouragés à trouver leur propre style en tant qu’interprète et surtout, à exposer sans tabous leur gestuelle. L’improvisation devient donc une habitude dans leur pratique de la danse et non pas un défi. À l’opposé, il est possible de se référer au ballet classique qui est régit par des conventions et des répertoires précis laissant peu de place, voire même aucune, à l’improvisation. Dans ce cas, les danseurs peuvent ressentir un sentiment d’impuissance lorsqu’ils doivent laisser libre cours à leur imagination. Souvent, source d’appréhension et d’idées reçues, l’improvisation en danse peut être considérée comme l’achèvement du parcours du danseur. En effet, qui n’a jamais rêvé de pouvoir danser librement, sans complexe, sans réfléchir ?

L’improvisation est une approche de danse libre. Le procédé est en général souvent le même. Un thème, une musique ou encore une figure de base est imposé, à partir duquel les mouvements du danseur viennent se composer et se développer. C'est un processus créatif en intimité avec soi même. Ainsi, les émotions provoquées par “ l’élément imposé ” viennent provoquer une gestuelle corporelle. Il s’agit avant tout de laisser le corps exprimer ce que l’esprit ressent. On laisse ainsi place à la libre expression de soi.


L’improvisation est un moyen intéressant de perfectionner ses qualités d’interprétation. Non seulement elle donne une liberté de mouvement, mais elle permet aussi de se découvrir, de prendre confiance en soi et aide à faire face à diverses situations qui pourraient se produire sur scène par exemple. C’est aussi un excellent outil de création. Mais comment amener l’improvisation afin d’en garder une expérience agréable ?

Se prendre un moment rien qu'à soi, en solo, au départ, est un bon moyen d'apprivoiser sa gestuelle, ses idées, ses sensations qui sont propres à chacun. Cela vous fera relâcher la pression, danser rien que pour soi-même.




Quelques exercices de création :

La création peut s’intégrer à travers divers petits exercices. Une façon simple et ludique d’utiliser l’analyse du mouvement de Laban. Basées sur 4 axes qui sont le corps, l’espace, l’effort (énergie) et le temps. Les notions de Laban vous aide dans la recherche de mouvements. Les exercices de création les plus simples sont souvent les plus efficaces  !

Voici quelques idées :

  • Prendre une séquence chorégraphique debout et la transposer au sol.

  • Prendre des images comme le feu, l’eau et le vent et incarner les différentes énergies évoquées par ces images.

  • Changer la trame sonore d'une chorégraphie que vous connaissez (passer d’une musique lente à une musique dynamique).

  • Inventer une séquence chorégraphique à partir de positions/postures et d’un dé. Inspiré par Merce Cunningham, chaque face du dé est associée à une position de danse. On brasse le dé et la chorégraphie se crée d’elle-même).

  • Énumérer des parties du corps qui doivent initier le mouvement (coude par exemple).


Peu importe le type d’exercices que vous choisissez, le but est de bouger autrement et d’explorer les possibilités. Par la suite, il sera plus facile d’entrer dans le vif du sujet qu'est l’improvisation. Quand vous aurez des outils et une meilleure expérience du mouvement, vous serez plus confiantes à vous laisser-aller. Commencez doucement, en amenant des moments d'improvisation dans un enchaînement que vous connaissez déjà.En vous faisant confiance et en vous laissant surprendre par l’instant présent, le tout formera un ensemble harmonieux qui donnera corps et sens à vos émotions.

Gardez une chose à l’esprit : savoir improviser en danse n’est absolument pas une obligation ! C’est avant tout un “ plus ” qui ne vous fera que du bien. Vous devrez néanmoins avoir le goût de l’exploration de soi, du partage, ainsi que la capacité à sortir de votre zone de confort tout en vous écoutant. Le respect de vos propres limites est essentiel.



L'interprétation et l'improvisation vu par

Nana Lou - Anais Curchod


Anaïs alias Nana Lou dans le milieu aérien, pratique la Pole Dance depuis 2013. En 2014 elle obtient le titre de Championne Suisse et se classe 17ème lors du Championnat Mondial de Pole Dance.

Aujourd'hui, elle est directrice de l'école DANCE DISTRICT où elle met un point d'honneur à développer l'art de la danse dans toutes les disciplines qu'elle enseigne.

En effet, Anaïs est professeure de Modern'Contemporain, Street Jazz, Flexibilité et Pole Dance. Elle accompagne aussi les athlètes en compétition à travers ses coachings.

Elle nous parle dans cette newsletter, de l'importance de l'interprétation et de l'improvisation dans sa danse.


Quel est le rôle de l'interprétation dans ta danse ?

Nana Lou : " L'interprétation est la plus grosse partie de la danse pour moi. Tu peux avoir une parfaite technique, mais sans interprétation, il n'y a aucune émotion qui passe et la danse c'est l'émotion. Pour moi, c'est plus important de savoir interpréter que d'avoir une bonne technique."


Quels sont tes conseils pour travailler l'interprétation ?

Nana Lou : " Commencer par mettre une musique que l'on aime, être seule avec une barre. C'est bien d'avoir un miroir et de se filmer pour avoir un retour sur ce que l'on fait. Se laisser aller, faire de l'expérimentation avec le visage et le corps, c'est une bonne technique ! Une deuxième technique que je peux conseiller, c'est de se donner une thématique avant de se lancer comme par exemple - je veux tester la tristesse ou la joie ou la colère. "


Quel rôle joue l'improvisation dans ton processus créatif ?

Nana Lou : " C'est quasiment le 100% de ma création ! C'est ce moment où l'on sort justement de tout ce que l'on a appris et qu'on se laisser aller à plus de créativité. C'est là où on laisse au mieux le corps parler, que l'on écoute le mieux la musique, c'est dans l'improvisation. "



La suivre sur les réseaux sociaux

Instagram : @bynanalou
Facebook : Nana Lou - Anaïs Curchod




L'interprétation et l'improvisation vu par

Loriane Cateloy-Rose


Loriane danse depuis plus de 13 ans dont 4 ans en sport études au conservatoire de danse de Boulogne-Billancourt. Elle a décidé de faire de la danse son métier et est actuellement chorégraphe et professeure.​ Elle s'est tout d'abordformée en danse classique et modern jazz en amateur puis s'oriente vers la danse jazz et découvre aussi le commercial.​ Après avoir obtenu son Baccalauréat et son Diplôme d'Études Chorégraphique (DEC), elle continue sa formation en partant aux États-Unis à Los Angeles pendant 3 mois, se formant auprès des plus grands. Loriane a aussi fait de la photographie sa passion, aussi bien en tant que modèle qu'en tant que photographe !


Quel est le rôle de l'interprétation dans ta danse ?

Loriane : " Le rôle de l'interprétation dans la danse selon moi sert à donner vie aux mouvements, leur donner une dimension réelle. Elle permet au danseur de s'exprimer et de parler avec le corps afin de toucher le spectateur et de lui faire ressentir des émotions. Je pense qu'elle est aussi importante que la technique. L'interprétation sert vraiment à ce que la danse parle au spectateur, que ce ne soit pas que par la technique, mais qu'il y ait réellement quelque chose qui va mettre vie à ce que tu danses. Que ce ne soit pas juste de l'exécution, mais plutôt donner vie et toucher la personne qui regarde. Pour que quand tu regardes un danseur qui sourit, ça te donne le smile, qu'une chorégraphie triste te mette les frissons. Il faut que la danse soit réelle, pas too much ! "


Quels sont tes conseils pour travailler l'interprétation ?

Loriane : " Mon conseil pour travailler l'interprétation est de se laisser aller, lâcher prise et laisser son corps s'exprimer. Ça ne sert à rien, d'après moi, d'être dans le too much. Il faut vraiment ressentir ce que l'on a en nous. Si on se met dans un personnage que l'on est pas, on commence à aller dans ce côté too much qui ne nous ressemble pas. Selon moi, on doit extérioriser les émotions qui sont enfuies en nous pour avoir une interprétation juste. "


Quel rôle joue l'improvisation dans ton processus créatif ?

Loriane : " Dans mon travail, l'improvisation ne tient pas une place importante. Je fonctionne avec la réflexion c'est à dire que je me prends un temps avec ma musique, je regarde les paroles. Puis à partir de là je réfléchis. C'est très rare que ce soit l'improvisation qui m'aide dans mes chorégraphies. Pour le moment, je n'utilise quasiment pas l'improvisation, peut-être que ça se développera avec le temps. "


La suivre sur les réseaux sociaux

Instagram : @lorianecateloy-rose
Youtube : Loriane Cateloy Rose
Site Web : www.lorianecateloyrose.com

Pour conclure, vous l'aurez compris, chaque danseur est différent de par sa personnalité, son vécu, ses émotions... Et chaque danse sera donc différente. Le plus important est de danser avec ses tripes, avec son coeur. Danser comme si personne ne nous regardait, mais danser pour faire réagir ! L'interprétation est propre à soi puisque nous possédons tous une sensibilité différente, certains ont une danse qui fait sourire et d'autres une danse chargée en émotions qui nous rappelle des souvenirs. C'est en ça que la danse est belle et inqualifiable. Elle nous bouleverse ou pas, elle nous transporte sans aucune parole. C'est pour cette raison que la danse en devient magique à mes yeux. Comme dans toute forme d'art visuel, la photo, la peinture, le cirque... Cette capacité à nous faire réagir sans dire un mot !



Retrouvez nous sur les réseaux sociaux

Instagram : @dancedistrict_
Facebook : Dance District

Full Love

La Team DANCE DISTRICT



#dancedistrict #dancedistrictfamily #vousêtesmerveilleux #interprétation #improvisation #motivation motions #lâcherprise #ressentir #believeinyou #danceschool #aerialschool #poledance #souplesse #flexibility #poleart #poleflow #modern'contemporain #streetjazz #yoga #balance #yogaflow #danses #tissuaérien #cerceauaérien #ladanse #dancepower #nanalou #lorianecateloyrose #liberté #passion


Source: https://red-danse.ca/blogue/improvisation-classe-de-danse/

https://cctdanse.net/savoir-improviser-en-danse/

49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

DANCE DISTRICT'S FAVORITE TUNE OF THE MOMENT

I'd Love to Change the World - Jetta
00:00 / 00:00
  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Flickr - Black Circle

Dance District - 122 rue de la versoix - 01220 Divonne-les-bains (ex Pole Dance Dlb)

Copyright - Anaïs Curchod